L'agriculture en milieu périurbain présentée aux Chapelains

Publié le samedi 29 septembre 2012 à 11H00 - Par l'Est-Eclair

Hugo Envain, animateur de la section champenoise de Terre de liens a présenté l'association au public

Hugo Envain, animateur de la section champenoise de Terre de liens a présenté l'association au public


 

 

La Chapelle-saint-Luc

Mercredi soir, l'association Terre de liens Champagne-Ardenne a présenté ses objectifs et ses actions au centre associatif Roger-Salengro au cours d'une conférence consacrée à l'accès au foncier, et à l'agriculture et l'alimentation biologique de proximité en milieu périurbain.


Invitée par l'association chapelaine Aube écologie, présidée par Jean-Paul Braun, l'association Terre de liens Champagne-Ardenne a vu le jour à la fin de l'année 2011.

 

 

Sensibilisation du public


Depuis lors, elle mène des actions de sensibilisation auprès des acteurs locaux pour permettre l'installation de paysans et le développement d'une agriculture biologique. Cherchant à établir un réseau de partenaires complémentaires, l'association reçoit un « bon accueil » de la part d'organismes tels que la Safer, indique Hugo Envain.
Hier soir, la conférence a donné lieu à des présentations sur les circuits courts alimentaires de proximité avec l'intervention de Samuel Maignan de la fédération régionale des agrobiologistes de Champagne-Ardenne, et sur les outils d'intervention sur le foncier agricole pour les porteurs de projets, issus du milieu ou non. Enfin, Daniel Martel et Alexandre Platerier, respectivement président et animateur de la section picarde de l'association Terre de liens, ont fait part de leur expérience avec les collectivités et différents acteurs du territoire en Picardie.
La conférence s'est terminée par un pot amical propice aux échanges entre les intervenants et le public présent.

 

ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart Monde

La chronique de Simon #Épisode 7 : Lumière (jeu., 15 févr. 2018)
Simon est volontaire permanent chez ATD Quart Monde. Les volontaires « en découverte » ont deux ans pour connaître le mouvement de […]
>> Lire la suite

Idée reçue n°2/10 : l’immigration coûte cher à la France (mar., 13 févr. 2018)
Faux. Selon les études, elle ne coûte presque rien ou, au contraire, rapporte. Nous avons vu que les immigrés contribuaient […]
>> Lire la suite

Basta !

Des policiers et des magistrats dédiés à la lutte contre les violences faites aux femmes : l'exemple brésilien ()
Porter plainte pour des violences sexuelles ou conjugales dans un commissariat, souvent face à des hommes, constitue régulièrement une expérience traumatisante pour les victimes. Au Brésil – où, chaque jour, douze femmes meurent assassinées et plus de 120 femmes portent plainte pour viol ! – la loi dite « Maria da Penha » a été adoptée il y a dix ans. Elle prévoit une série de mesures pour mieux protéger et prendre en charge les femmes violentées, comme la mise en place de délégations spéciales de défense (...) - Inventer / , , , , ,
>> Lire la suite

Parmi les collaborateurs de députés « En marche », l'égalité salariale a encore du chemin à faire ()
L'égalité entre les femmes et les hommes est l'une des grandes causes affichées du quinquennat d'Emmanuel Macron. Ses ministres ne cessent de communiquer autour de l'impulsion que le gouvernement entend donner sur le sujet, annonçant des actions pour réduire les inégalités d'ici 2022. Ces intentions sont-elles également suivies d'effets concrets du côté des députés appartenant à l'écurie présidentielle, La République en marche (LREM) ?
Un sondage réalisé en septembre 2017 par l'Association des collaborateurs (...) - En bref / , ,
>> Lire la suite