La Commission européenne demande un moratoire sur le futur incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc

 

Par L'Est Eclair |  

 

C’est un rapport qui ne devrait pas forcément plaire aux promoteurs du futur incinérateur de déchets ménagers dans l’Aube. La Commission européenne vient de publier une communication officielle sur la transformation des déchets en énergie et l’économie circulaire.

L’information a été dévoilée par l’association Zero Waste France qui, comme son nom l’indique en anglais, milite pour le zéro déchet.

Dans la politique de gestion des déchets, l’Union européenne émet plusieurs recommandations à ses états membres. Elle invite à se focaliser sur les premiers échelons de la « hiérarchie des modes de traitement », c’est-à-dire la prévention, la réutilisation et le recyclage des déchets. La Commission reconnaît par ailleurs les risques de surcapacité d’incinération. Une situation qui pourrait créer des blocages structurels à la réduction progressive des déchets à éliminer. L’institution préconise de supprimer les aides publiques à l’incinération des déchets, augmenter les taxes pesant sur ces usines et réorienter les financements publics vers d’autres projets tendant vers l’économie circulaire.